Photo de Linda Bouchard
Crédit
Faryn Borella

Linda Bouchard

Née au Québec, Canada, Linda Bouchard est active depuis plus de 40 ans en tant que compositrice, orchestratrice, chef d’orchestre et productrice. Lauréate du Prix du compositeur de l’année du Conseil Québécois de la culture et du prix Joseph S. Stauffer du Conseil des Arts du Canada en 1999, Bouchard a reçu la bourse Fleck du Banff Centre à l’automne 2015. Elle a également reçu plusieurs prix aux États-Unis soit des premiers prix au Princeton Composition Contest, au Indiana State Competition et au National Association of Composers USA Contest et un prix du Fromm Music Foundation Award de l’Université Harvard.

Parmi les ensembles et interprètes qui ont interprété la musique de Bouchard, mentionnons l’Orchestre Symphonique de Montréal, l’Orchestre Symphonique deToronto, l’Orchestre Royal de Concertgebouw, l’Orchestre Symphonique de Vancouver, l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre du Centre National des Arts, l’Orchestre de la Francophonie, Oregon Bach Festival Orchestra, Bang on a Can, New York New Music Ensemble, Absolute Music Group, Hard Rubber Orchestra, Standing Wave, San Francisco Contemporary Music Players, Ear Play, California E.A.R. Unit, Kronos Quartet, le Quatuor Bozzini, Evergreen Club Contemporary Gamelan, Vancouver New Music, Array Music, New Music Concerts, Array Music, Continuum, Ives Ensemble, Nouvel Ensemble Moderne, SMCQ, ECM, Bellows and Brass, Ellen Ruth Rose, Kim Kashkashian, Aron Kallay, Vicki Ray, Kevin McMillan, Paul Hillier, Dora Ohrenstein, François Houle et Lori Freedman.

Ses œuvres ont été enregistrées des deux côtés de l’océan Atlantique: au Canada par CBC (Orchestre Métropolitain), Analekta (SMCQ), Marquis Classics (Orchestre du Centre National des Arts) et CMC (Standing Wave); en Allemagne par ECM (Kim Kashkashian et Robyn Schulkowsky); et aux États-Unis par CRI (plusieurs artistes) et Bang on a Can Label.
Bouchard est venu aux États-Unis en provenance du Canada en 1977 pour étudier la composition avec Henry Brant. Elle a vécu à New York de 1979 à 1990, où elle a composée, dirigée de nouveaux ensembles de musique et fait des arrangements orchestraux pour le Washington Ballet, l’Orchestre de St Luke’s, et diverses églises dans la région métropolitaine de New York. Elle a été chef adjointe du New York Children’s Free Opera de 1985 à 1988 et invitée de l’Orchestra of St Luke’s, de l’American Dance Festival, du New York New Music Ensemble, de l’Absolute Music Group et du New Music Consort.

En 1991, Bouchard revient à Montréal à temps pour la création de sa composition Elan avec l’Orchestre Métropolitain lors du Festival New Music America. Elle a été compositrice en résidence de 1992 à 1995 avec l’Orchestre du Centre National des Arts à Ottawa, où elle a composé plusieurs œuvres orchestrales et organisé de nouveaux événements musicaux. En 1997, elle s’installe à San Francisco, où elle réside actuellement avec son mari et son fils.

En 2001, Bouchard est invitée à participer au Stage d’Informatique Musicale de l’IRCAM à Paris. Depuis, elle s’intéresse à la façon dont nos pratiques artistiques traditionnelles sont influencées par l’intégration des nouvelles technologies. En 2005, Bouchard a fondé New Experimental Music, Art and Production (NEXMAP), un organisme artistique sans but lucratif qui explore ce paysage artistique en évolution. Elle a occupé le poste de directrice artistique jusqu’en janvier 2016. En 2014, Linda a écrit une partition pour Detour Inc., une start-up basée à San Francisco qui crée des documentaires uniques et innovateurs dans le monde entier. La musique est pour des visites d’architecture à San Francisco, Berlin et Londres. Au cours de l’automne 2015, elle a été invitée à titre de mentore pour leur résidence de musique et a été re-invitée en 2019. Linda a été professeur invitée à l’UC Berkeley au printemps 2016.

Au cours des dix dernières années, Linda a créé des œuvres multimédias tout en continuant à composer de la musique pour des salles de concert. Ses œuvres Murderous Little World, All Caps No Space et Identity Theft ont été jouées en Amérique du Nord et ont été acclamées par la critique.

En 2017, elle a reçu le prix Davidson de l’Orchestre Symphonique de Victoria au Canada. Elle était en résidence à la Fondation Djerassi en novembre 2018. Elle a reçu une subvention pluriannuelle du Conseil des Arts du Canada pour son projet Live Structures- Structures Vivantes. Elle développe en ce moment un logiciel de notation graphique appelé Ocular Scores en collaboration avec Joseph Browne, du Matralab de l’Université Concordia à Montréal. Elle a été invitée à donner des conférences sur son projet Ocular Scores à la conférence TENOR-2019 de Melbourne et lors de la Conférence de la Société Allemande pour la Théorie de la musique qui aura lieu à Zurich en octobre 2019.