Biographie

Silvia Rosani

«C’est une machine optique construite à partir d’une série de miroirs dans lesquels l’homme, se regardant, voit sa propre image déformée par les traits d’un singe. Homo est un animal constitutivement “anthropomorphe” […] qui doit se reconnaître comme animal afin d’être humain». — G. Agamben, The Open

Silvia Rosani a étudié la composition en Italie et en Autriche. Elle a récemment complété un Doctorat à l’Université Goldsmiths de Londres, où elle travaille présentement. En 2010, son œuvre La nube e Issione gagne le premier prix du concours Vocal Arts et est interprétée à la Salzburg Biennale. Elle obtient, après 5 ans d’études, un diplôme en ingénierie électronique qui lui permet d’intégrer certains logiciels d’électronique en temps réel et d’analyse sonore à sa démarche artistique. C’est le cas notamment avec son opéra de chambre, Versteinerte Flüge, qui est joué par l’ÖENM au Taschenopern Festival en 2011.

Durant sa résidence à l’Akademie Schloss Solitude, elle collabore également avec Neue Vocalsolisten qui interprétera la première de son œuvre T-O à l’ECLAT Festival en 2014 et plus tard au MATA Festival (NY), au Venice Biennale et au Teatro de la Zarzuela (Madrid). En 2014, elle reçoit la Bernhard-Paumgartner medal et en 2015, le Francis Chagrin Award. L’an dernier, son projet White Masks, une collaboration avec la violoncelliste Esther Saladin et l’artiste visuel Inês Rebelo, est récompensé par le Public Engagement Grant remis par l’Institute of Musical Research (IMR) en plus de se voir accorder le Goldsmiths Annual Fund.

Bouclons la boucle en disant simplement que, d’un côté de l’océan comme de l’autre, nous sommes impatients d’accueillir ces talentueuses compositrices-interprètes. Gageons que leur passage parmi nous sera artistiquement et musicalement mémorable!

[v-17]

Événements passés

  • 6 octobre
     
    Rencontre pré-concert: Compositeur — performeur? + Performance de Silvia Rosani
    PSM + Tour de bras