Nouvelles / Dépêches

Pierrette Gingras est nommée directrice générale

Mercredi 9 juin 2010

Le conseil d’administration du Vivier, carrefour des musiques nouvelles à Montréal, est heureux d’annoncer la nomination de Madame Pierrette Gingras à titre de directrice générale. Unanimement choisie pour son expertise en gestion et sa grande connaissance du milieu des musiques nouvelles, madame Gingras débutera son mandat à temps plein au début du mois d’août prochain et ce, afin de mener Le Vivier dans les importants projets qui l’attendent au cours des prochaines années.

On se rappellera que le 23 avril dernier la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, a annoncé un accord de principe pour l’utilisation de la bibliothèque Saint-Sulpice par Le Vivier, pour en faire un lieu dédié à la diffusion de musiques nouvelles et un haut lieu de la musique de recherche et de création.

Pierrette Gingras est, jusqu’au 31 juillet 2010, directrice générale de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ). Elle y dirige les quatre volets d’activités: la série montréalaise de concerts, le volet jeunesse, la série Hommage et le festival international Montréal/Nouvelles Musiques. Depuis 1988, Pierrette Gingras est allée en mission auprès de plus d’une centaine de festivals et de diffuseurs spécialisés, à travers le monde. Directrice générale du Nouvel Ensemble Moderne de 1989 à 1999, elle a renforcé le rayonnement international de l’ensemble. Responsable du dossier de la diffusion au Conseil québécois de la musique (2000-2002), elle a aussi travaillé avec MaToMa, compagnie de la chorégraphe Susan Buirge, en résidence à la Fondation Royaumont (France). Elle siège sur différents jurys, donne des conférences sur la gestion des arts et détient une Maîtrise en chant de l’Université de Montréal.

Le Vivier au Saint-Sulpice logera, dans ce monument historique et patrimonial, une salle de concert, une salle de répétition et un centre d’interprétation des musiques nouvelles. Il accueillera également le Centre de musique canadienne au Québec et aménagera des résidences d’artistes dans une des ailes de la bibliothèque. C’est dans cet esprit de revalorisation du patrimoine intégrant une forte mission culturelle contemporaine que Le Vivier compte également devenir membre du Réseau international des centres culturels de rencontre.

Fondé en 2007, Le Vivier est un regroupement de 22 ensembles et organismes montréalais dédiés au développement et à la diffusion des musiques de création: contemporaine, électroacoustique et actuelle. Le Vivier présentera dès l’automne 2010, sa deuxième saison de concerts de musiques nouvelles, sur plusieurs scènes montréalaises, en codiffusion avec ses membres.

Le Vivier a enfin pignon sur rue

Vendredi 23 avril 2010

C’est au cours d’une conférence de presse qui s’est déroulée aujourd’hui à la bibliothèque Saint-Sulpice, que la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF), Mme Christine St-Pierre, annonçait un accord de principe pour l’utilisation de la bibliothèque Saint-Sulpice par Le Vivier.

Cet accord de principe fait suite à l’appel d’intérêt, lancé le 10 mars 2008 par le Ministère, pour soumettre un projet d’utilisation et de mise en valeur de la bibliothèque Saint-Sulpice. Monument historique classé et propriété du MCCCF, cet immeuble patrimonial, situé au 1700, rue Saint-Denis, à Montréal, actuellement inoccupé, deviendra donc un carrefour des musiques nouvelles, occupé et exploité par Le Vivier.

Le Vivier insufflera une nouvelle vie culturelle à ce bijou architectural et propose, en s’inspirant des magnifiques réalisations du Réseau européen des centres culturels de rencontre1 logés dans des lieux patrimoniaux, d’illustrer à Montréal ce concept de «patrimoine contemporain».

«Avec cette annonce officielle du Vivier au Saint-Sulpice, le paysage des musiques de création vient de changer radicalement! À partir d’aujourd’hui, une ère nouvelle s’ouvre aux créateurs du Québec en musique. MERCI Madame la Ministre de croire aux artistes et artisans des musiques nouvelles, de nous offrir un «joyau» et de donner ainsi à nos créateurs leurs Lettres de Noblesse! Avec un lieu identitaire aussi fort et aussi ancré dans notre histoire, les musiques nouvelles ont maintenant à Montréal un pôle d’attraction qui rayonnera dans le monde et qui fera le bonheur non seulement des créateurs d’ici, mais aussi de leurs publics…» déclare Danielle Palardy Roger, présidente du Vivier.

Le Vivier est un regroupement de 22 ensembles et organismes montréalais dédiés au développement et à la diffusion des musiques de création: contemporaine, électroacoustique et actuelle. Depuis sa fondation en 2007, Le Vivier a œuvré ardemment pour l’implantation d’un lieu de diffusion, de création, d’échange et de formation au cœur de Montréal. De septembre 2009 à mai 2010, Le Vivier présentait sa première saison de 15 concerts de musiques nouvelles, sur plusieurs scènes montréalaises, en codiffusion avec ses membres.

Les 22 organismes membres du Vivier

L’Arsenal à musique; Bradyworks; Centre de musique canadienne au Québec (CMC); Chants Libres; Codes d’accès; Constantinople; DAME / Ambiances magnétiques; DIFFUSION i MéDIA / empreintes DIGITALes; ECM+ (Ensemble contemporain de Montréal); Espaces sonores illimités (ESI); In Extensio; Innovations en concert (IEC); Nouvel Ensemble Moderne (NEM); Productions SuperMusique (PSM); Productions Totem contemporain; Quasar, quatuor de saxophones; Quatuor Bozzini; Quatuor Molinari; Réseaux des arts médiatiques; Sixtrum, Ensemble à percussion; Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) et Transmission.

1 Le Réseau européen des Centres culturels de rencontre rassemble les professionnels qui explorent les interactions entre patrimoine, recherche et création contemporaine.

Le Vivier au Saint-Sulpice

Carrefour des musiques nouvelles: une communauté artistique dynamique et diversifiée

La vitalité, la qualité, l’originalité et le potentiel des intervenants du milieu des musiques nouvelles de Montréal contribuent à la reconnaissance internationale de la ville en tant que métropole culturelle. De nombreux créateurs et interprètes montréalais sont invités chaque année à se produire sur la scène internationale.

Près d’une trentaine d’organismes et d’ensembles œuvrent dans le secteur des musiques nouvelles à Montréal, à titre de créateurs, producteurs et diffuseurs, tant en art de la scène que dans l’enregistrement ou à titre d’éditeur spécialisé. Par ailleurs, plus de 300 artistes et travailleurs culturels contribuent à la tenue annuelle sur le territoire montréalais de plus de 200 représentations par année: concerts, événements, expositions, publications sonores et écrites. La diversité dans la pratique musicale contemporaine est l’une des principales richesses de la communauté de créateurs et d’interprètes montréalais.

Tous les grands courants des musiques nouvelles sont représentés par Le Vivier:

  • Musique contemporaine: musique instrumentale dite de répertoire, de tradition écrite (quatuor, orchestre de chambre, etc.);
  • Musique actuelle: improvisation, bruitisme, jazz d’avant-garde, nouvelles lutheries, etc.;
  • Musique électroacoustique et acousmatique (diffusion via un ensemble de haut-parleurs);
  • Art lyrique: opéra contemporain, Art Song, poésie sonore;
  • Multimédias: installation sonore, musique électronique et autres médiums.

Centre culturel de rencontre à Montréal

Le Vivier au Saint-Sulpice permettra d’agir sur l’ensemble de la discipline des musiques nouvelles, par une panoplie d’actions ciblées, identifiées avec soin par les membres et confirmées par un Programme fonctionnel et technique (PFT) ainsi que par deux études d’impact. Ces actions permettront au Vivier d’agir comme catalyseur des forces vives du milieu afin de tracer un pont entre ces artistes et les publics. Montréal, Métropole culturelle, connaît bien l’importance et la vitalité de ses créateurs et est d’ailleurs reconnue comme un pôle international des musiques nouvelles.

Le Vivier au Saint-Sulpice, premier Centre culturel de rencontre à Montréal, affilié au réseau européen des Centres culturels de rencontre, représentera un atout international politique et stratégique pour le Québec. Affirmer son leadership en matière de modernité et via le patrimoine ne peut que contribuer au rayonnement culturel de Montréal et du Québec. Le Vivier au Saint-Sulpice peut devenir un fleuron à la boutonnière du Québec dans le monde!

Le Vivier à la bibliothèque Saint-Sulpice

Danielle Palardy Roger
Vendredi 23 avril 2010

Le 23 avril dernier, au cours d’une conférence de presse qui s’est déroulée à la bibliothèque Saint-Sulpice, la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF), Madame Christine St-Pierre, annonçait un accord de principe pour l’occupation officielle de la bibliothèque Saint-Sulpice par Le Vivier.

Avec cette annonce du Vivier au Saint-Sulpice, le paysage des musiques de création vient de changer radicalement! À partir d’aujourd’hui, une ère nouvelle vient de s’ouvrir.

Merci à Madame St-Pierre de croire en nous et de nous offrir ce «joyau»!

Avec un lieu identitaire aussi fort et aussi ancré dans notre histoire, les musiques nouvelles ont maintenant à Montréal un pôle d’attraction qui rayonnera dans le monde et qui fera le bonheur non seulement des créateurs d’ici, mais aussi de nos publics… et assurément de nos nouveaux publics!

Car, oui c’est vrai, nous avons maintenant et enfin pignon sur rue! et quel pignon!

La nouvelle vocation de la bibliothèque Saint-Sulpice est dorénavant de faire rayonner la musique de création. Ce sera un lieu ouvert au public; un lieu entièrement dédié à la diffusion, à la médiation et à l’amélioration de notre pratique. Probablement le premier au Québec et même au Canada…

Animé par la présence et les activités de nos créateurs et de nos créatrices, nous représenterons une véritable ruche dont le bourdonnement jaillira sur la scène internationale.

Le Vivier insufflera une nouvelle vie culturelle à ce bijou architectural.

Et nous proposons avec ce vaste projet, d’illustrer à Montréal ce qu’est le concept de «patrimoine contemporain».

Quelle fantastique victoire pour nous qui allons justement, l’an prochain, célébrer le Cinquantième anniversaire de la Semaine internationale de la musique actuelle, un festival organisé en 1961 par l’illustre compositeur Pierre Mercure et qui représente pour notre milieu l’événement fondateur.

Musique contemporaine, électroacoustique et actuelle, nous sommes réunis pour faire entendre nos musiques, autant celles de nos créateurs aguerris que celle de notre talentueuse relève. Le public entendra sonner et résonner nos œuvres, jouées par des interprètes virtuoses et innovateurs car la bibliothèque Saint-Sulpice est désormais la place des musiques nouvelles.

Extraits du discours prononcé le 23 avril 2010 à la bibliothèque Saint-Sulpice par la présidente du Vivier Danielle Palardy Roger