Nouvelle

C’est le temps de fêter

Réjean Beaucage
Mardi 28 novembre 2017

La fin de l’année, c’est le temps de fêter, et le comité de coordination artistique du Vivier compte bien vous en donner l’occasion avec le programme du VivierMix festif, qui vous en fera voir (et entendre!) de toutes les couleurs.

D’abord, la compagnie de production Bradyworks présentera le quatuor de guitares Instuments of Happiness, qui interprétera deux des œuvres qui étaient au programme durant sa tournée canadienne du début de l’année (et que l’on retrouvera sur le disque du quatuor dont la sortie est prévue en mars prochain). On pourra donc entendre Reflets de Francesca Woodman (2016), de Maxime McKinley, et Equal But Opposite Reactions (2016), de Tim Brady, qui sera également parmi les guitaristes.

Les Productions Fiolûtröniq nous offriront ensuite un mélange d’improvisation et de musique mixte avec le duo Beta Lyræ. Cléo Palacio-Quintin (flûtes traversières et électroniques) et Terri Hron (flûtes à bec) interpréteront La nébuleuse de la Lyre (2014) de Palacio-Quintin. L’œuvre, que l’on peut entendre sur l’album Nébuleuses, qu’a publié le duo en 2015 chez Ambiances Magnétiques (Prix Opus du «Disque de l’année — musique actuelle, 2015-16), se construit autour d’une interaction entre les improvisatrices et une interface informatique d’échantillonnage aléatoire.

La société Codes d’accès présentera le quartet électroacoustique QUADr, qui revisitera sa performance néo-dada Cycle (2016), interprétée sur des instruments qu’aurait bien pu inventer Marcel Duchamp! Cette version plus «festive» de l’œuvre, adaptée spécialement pour ce programme, mettra davantage l’accent sur l’interaction entre les musiciens ainsi que sur le rythme. Ça va chauffer!

Enfin, Innovations en concert présentera l’ensemble Novarumori et ses 10 violoncellistes! Sous la direction d’Isak Goldschneider, l’ensemble interprétera The Holy Presence of Joan d’Arc (1981) du compositeur new-yorkais Julius Eastman (1940-90) qui fut un précurseur du post-minimalisme. La partition originale de l’œuvre ayant été perdue, c’est une transcription réalisée en 2016 par Clarice Jensen, directrice artistique du American Contemporary Music Ensemble (ACME) que jouera l’ensemble (ils en ont d’ailleurs donné la première québécoise durant le dernier festival Suoni per il popolo, en juin 2017).

Rencontre pré-concert: En prélude à ce programme où les guitares, les flûtes, les violoncelles et… les roues de bicyclette feront la fête, on discutera de la place de l’accordéon dans les musiques d’aujourd’hui avec le compositeur Denis Gougeon, dont le Nouvel Ensemble Moderne a enregistré la pièce En accordéon (2004) avec le soliste Joseph Petric (ATMA Classique, 2012). De plus, la compositrice serbo-allemande Snežana Nešić, qui est aussi directrice artistique et chef de l’ensemble allemand Incontri, interprétera l’une de ses œuvres à l’accordéon. Madame Nešić est à Montréal jusqu’au 15 décembre grâce à un partenariat du Goethe Institut, du CALQ, du Groupe Le Vivier et du centre Hellerau.