Nouvelle

Ensemble, c’est tout

Réjean Beaucage
Mercredi 4 octobre 2017

Va y’avoir du monde à messe! En effet, ce sont deux grands ensembles qui s’unissent pour examiner le thème de l’engagement et celui de la vulnérabilité dans le cadre du processus de création. C’est d’abord la rencontre des 16 voix de la chorale montréalaise Joker (9 femmes et 7 hommes), sous la direction de Joane Hétu, et des 13 musiciens et musiciennes du GGRIL, ou Grand groupe régional d’improvisation libérée, en provenance de Rimouski. À cet ensemble de 30 personnes se joindra aussi la vocaliste écossaise Maggie Nicols, qui est elle-même une grande improvisatrice (elle joignait le Spontaneous Music Ensemble de Londres en 1968!).

La chorale Joker est un ensemble pour le moins surprenant, formé de musiciens et musiciennes qui délaissent leurs sax, percussion ou ordinateur pour se concentrer sur l’instrument primordial: la voix. Mais on parle aussi d’improvisateurs et improvisatrices chevronné-e-s, ayant pour la plupart participé à plusieurs enregistrements que l’on trouve sous étiquette Ambiances Magnétiques, dont la maison de distribution, DAME, fut fondée par Joane Hétu. On connait la propension des actualistes à jouer «hors de la boîte», triturant leur instrument de mille façons pour en sortir des sons nouveaux, ou inattendus, et ils-elles ne font pas autre chose lorsque vient le temps d’utiliser leur voix! Sifflements, grésillements, bruits de bouche et autres sauts à la corde vocale sont au menu, avec murmures en entrée et hurlements au dessert! Si ça peut servir d’indice, la pièce présentée s’intitulera Langoureuseengagée.

L’effet est déjà saisissant lorsque la chorale Joker se produit a cappella, mais avec les amis du GGRIL, et leurs cuivres, guitares, violon, accordéon et percussion, l’espace sonore risque de prendre des couleurs jamais vues! L’ensemble est actif depuis 2007 et il a multiplié les collaborations avec de grands improvisateurs comme Jean Derome (présent dans la chorale) ou le saxophoniste anglais Evan Parker, entre autres. L’interaction entre les voix et le groupe instrumental laisse entrevoir de grandes possibilités.

Maggie Nicols se joindra à toute la bande pour poursuivre une réflexion personnelle sur l’espace entre vulnérabilité et pouvoir, un programme intéressant dans un contexte d’improvisation dirigée!