La soprano belge Katrien Baerts a été remarquée pour sa voix puissante et sensuelle ainsi que pour son interprétation profonde et sincère.

La saison 2021/22 commence pour Mme Baerts par son retour à la Ruhrtriënnale, où elle interprétera le rôle principal de Theodora dans une nouvelle production de 'Bählamms Fest' d'Olga Neuwirth avec l'Ensemble Modern. Après cette production, deux nouvelles créations suivront : le monodrame 'Parallax', composé pour Mme Baerts par Jan-Peter de Graaff, et 'The Light of Lesser Being' d'Oscar Bettison avec l'Asko| Schoenberg Ensemble. Parmi les autres temps forts de la saison, citons les débuts de Mme Baerts avec l'Orchestre symphonique d'Anvers, dirigé par le maestro Carlo Rizzi, dans les "Sieben frühe Lieder" d'Alban Bergs, les "Quatre Chants" de Grisey avec le Klangforum Wien et le chef d'orchestre Sylvain Cambreling, ainsi que les "Sechs Orchesterlieder" de Schoenberg et les "Altenberg Lieder" de Berg avec Het Collectief, sous la direction de Gregor Mayrhofer.

Mme Baerts a interprété le rôle de Sie dans "Begehren" de Beat Furrer au Salzburger Festspiele et a fait ses débuts à l'Opéra national d'Amsterdam dans une nouvelle production de "Lulu". Elle a fait sa première apparition à Tokyo avec "House of the Sleeping Beauties" de Kris Defoort. Mme Baerts a joué plusieurs premières mondiales : au Concertgebouw d'Amsterdam, elle a interprété le rôle de Clara dans l'opéra de Loevendie 'The Rise of Spinoza', ainsi que le rôle-titre dans 'Suster Bertken' de Zuidam. À Jakarta, en Indonésie, Mme Baerts a créé le rôle-titre de l'opéra-danse "Gandari" de Prabowo. Parmi ses autres rôles, citons Pamina dans "Die Zauberflöte", Micaëla dans "Carmen", Amina dans "La sonnambula", Despina dans "Così fan tutte", Miss Wordsworth dans "Albert Herring", Stimme des Falken dans "Die Frau ohne Schatten" et Amore et Valletto dans "l'Incoronazione di Poppea".

Son répertoire de concert comprend le "Stabat Mater" de Pergolesi, la "Passion selon saint Jean" de Bach, la "Grosse Messe en ut" de Mozart, "Ein Deutsches Requiem" de Brahms, la "4e Symphonie" de Mahler, "Les Illuminations" de Britten, "Lonely Child" de Vivier et "Mysteries of the Macabre" de Ligeti, avec des orchestres tels que l'Orchestre royal du Concertgebouw, l'Orchestre philharmonique de la Radio néerlandaise, l'Orchestre philharmonique de la BBC et l'Orchestre de chambre d'Europe. Mme Baerts a travaillé avec des chefs d'orchestre tels que Richard Egarr, Vladimir Jurowski, Oliver Knussen, Reinbert de Leeuw, Yannick Nézet-Séguin et Bas Wiegers. Ses débuts au Barbican Center de Londres ont été accueillis avec enthousiasme par la presse.

Mme Baerts est diplômée de l'Académie nationale d'opéra des Pays-Bas et a été sélectionnée pour participer aux "International Lied Masterclasses" d'Udo Reinemann et de professeurs invités. Elle a été demi-finaliste du Concours Reine Elisabeth et a obtenu une maîtrise au Conservatoire royal de Bruxelles en chant et en violon.