Photo Anna Atkinson

Anna Atkinson

La soprano américaine Anna Atkinson termine sa maîtrise en musique d'opéra et en voix à l'Université McGill, où elle étudie auprès de Dominique Labelle. Originaire de Carmel, en Indiana, elle a obtenu un baccalauréat en musique et un baccalauréat en éducation musicale à l'Université de l'Indiana, où elle a travaillé avec Timothy Noble. Au cours de la saison 2020-2021 d'Opera McGill, on pourra la voir dans le rôle de Mme Jessel dans The Turn of the Screw de Benjamin Britten et dans celui de Louisa dans The Limit of the Sun, un nouvel opéra de Luna Pearl Woolf et Andrea Stolowitz, qui fait l'objet d'un atelier à Opera McGill. Atkinson a récemment été vue dans la production d'Opera McGill de Street Scene de Kurt Weill où elle était la première infirmière et couvrait également le rôle de Rose Murrant. En 2019, avec le Chicago Summer Opera, Atkinson a repris Cléopâtre dans Giulio Cesare. Elle a chanté dans l'ensemble de Lucia di Lammermoor et Dialogues des Carmélites avec le IU Opera and Ballet Theater et dans La Clemenza di Tito avec Opera McGill.

En plus de se produire sur scène, Mme Atkinson est responsable des médias sociaux pour Opera McGill et co-coordinatrice média pour le Phoenix Leadership Project. Elle est cofondatrice du podcast Are We All Met ? où elle et son coanimateur Sean Haid s'adressent aux artistes émergents et en cours de création afin d'amplifier leur voix et leurs besoins. Atkinson s'est engagée à rechercher avec passion un moyen d'incorporer son amour de l'éducation et de l'action communautaire dans son art.  Dans ses temps libres, elle aime manger de la crème glacée au chocolat et au beurre de cacahuète, courir sur de longues distances et se perdre dans les belles rues secondaires du Plateau.