Photo de Alessandro Solbiati

Alessandro Solbiati

Né à Busto Arsizio, près de Milan, Alessandro Solbiati est compositeur de musique contemporaine et professeur italien. 
Il étudie le piano au Conservatorio Giuseppe-Verdi de Milan avec Eli Perrota ainsi que la composition avec Franco Donatoni et Sandro Gorli, après avoir aussi étudié la physique pendant deux ans à l’université. Parallèlement, de 1977 à 1980, il suit les cours de Franco Donatoni à l’Accademia Musicale Chigiana de Sienne. 
Il remporte de nombreux concours de composition en Italie, parmi lesquels le concours international de Turin pour son Quartetto d’archi en 1980, le prix RAI-Paganini de Rome en 1982 pour Di luce, ainsi que des titres obtenus aux Concours internationaux Karlheinz Stockhausen de Brescia et Alfredo Casella de Sienne. En 1989 a lieu la création mondiale à Brescia de Attraverso, action théâtrale qui marque ses débuts dans ce domaine, et de son oratorio Nel deserto au Centre Georges-Pompidou à Paris.
Son catalogue est riche de plus de deux cent pièces. Programmé par de nombreuses institutions musicales (Biennale de Venise, Ircam, Radio-France, Fondation Gulbenkian de Lisbonne, BBC, Huddersfield, Wien Modern, Sydney, Metz, festival Musica de Strasbourg, Holland Festival, Zagreb, Stockholm, Maastricht, Moscou, Boston, Mexico etc.), il reçoit des commandes de la Scala de Milan,  la Rai, les orchestres Sainte-Cécile de Rome et Giuseppe Verdi de Milan, les ensembles Alternance et 2e2m. Il produit des pièces radiophoniques pour la RAI, en collaboration avec Paola Capriolo, auteure des textes de plusieurs de ses œuvres, comme Frammenti da “Il gigante” (1994), La colomba azzurra (1996), Con i miei mille occhi (1997).
En 2008, le Teatro Giuseppe-Verdi de Trieste lui commande sa première œuvre théâtrale, Il carro e i canti, adaptation de la pièce de Alexandre Pouchkine Le Festin en temps de peste, qu’il crée en avril 2009. En 2010, le Teatro Regio de Turin lui commande un autre opéra inspiré de la littérature russe, la Légende du Grand Inquisiteur (Dostoïevski – Frères Karamazov) qui, sous le titre Leggenda, est créé au Teatro Carignano de Turin en septembre 2011 dans le cadre du Festival MITO sous la direction de Gianandrea Noseda. Un troisième opéra, autour de Der gelbe Klang de Kandinskij, commande du Teatro Comunale di Bologna, est mis en scène en juin 2015 sous la direction de Marco Angius; en avril 2016, l’oeuvre remporte le Prix Abbiati de la Critique musicale italienne au titre de “Meilleure création de l’année 2015”. 

Alessandro Solbiati est publié par la maison d’édition de musique italienne Suvini Zerboni à Milan. 
 

Oeuvres au répertoire du Vivier