Instruments of Happiness: 100 guitares électriques

  • Samedi 9 avril 2016
    20h00
    Désolé, guichet fermé

Selon deux légendaires dessinateurs de guitares, Robert Godin et Paul Reed Smith, on ne peut jamais être triste avec une guitare dans ses mains, c’est «un instrument de bonheur». Imaginez donc avec un orchestre de 100 guitares!

Participants

Programme

Description

Instruments of Happiness (IoH) est clairement obsédé par la guitare électrique!

Suite au grand succès du premier concert en 2015, Bradyworks replonge dans l’univers des guitares. Cette fois: un programme complet! Deux nouveautés (créations de Tim Brady et de Joane Hétu), une œuvre baroque arrangée pour quatre guitares électriques (Bach) et une œuvre «classique» à son répertoire complètent le programme.

Instruments of Happiness — 100 guitares électriques est un concert qui repousse les frontières de la création et qui cherche à dépasser la guitare en offrant une nouvelle approche de la guitare électrique. Instruments of Happiness offre une vision qui ne renie pas ses racines dans le jazz, le blues, le rock et le bruitisme, mais qui vise à surpasser les possibilités de cet instrument en explorant la musique de chambre, électroacoustique, orchestrale, etc.

Pour la toute première fois, les trois ensembles d’Instruments of Happiness feront équipe afin d’effectuer un grand déploiement guitaristique: le quatuor (avec Tim Brady, Simon Duchesne, Marc-Olivier Lamontagne et Jonathan Barriault), l’orchestre de 20 guitaristes professionnels, et le grand ensemble communautaire comptant 100 guitaristes.

IoH, avec ses 100 guitares, convie à un événement musical fascinant, intriguant et passionnant!

Le concert soulignera également le lancement du CD Instruments of Happiness (quatuor) sur l’étiquette américaine Starkland Records.

Ce qui obsède Instruments of Happiness, c’est bien évidemment la guitare électrique; ses ensembles repousseront plus loin que jamais les limites expressives de cette obsession. Ce concert fera briller la guitare électrique en démontrant ses aptitudes pour la navigation et la transcendance de mondes multiples: le programme proposera une vision diversifiée de contrastes — musicaux, spatiaux, technologiques, historiques et sociaux — fondée sur l’idée singulière et unificatrice affirmant que la guitare électrique est, en effet, un instrument de bonheur.

On assistera à un retour en force de l’ensemble en avril 2016. Cette fois-ci, la deuxième édition du projet le rassemblera dans l’immense église du Gesù afin de commémorer le 100ième anniversaire de Charlie Christian, véritable révolutionnaire musical. C’est lui qui a inventé le solo de guitare, vers la fin des années 1930; il a également été le premier guitariste noir à mettre pied sur les planches de Carnegie Hall. On marquera cet événement historique avec la création de la nouvelle œuvre de Tim Brady, 100 questions, 100 réponses. Celle-ci nécessitera la dispersion des 100 guitaristes de l’ensemble, jusque dans les moindres recoins de cette immense église; une expérience guitaristique immersive en son surround en sera le résultat.

Dans le cadre d’une troisième édition du projet, l’ensemble se réunira en mars 2017 pour monter un projet complètement nouveau en hommage au 75ième anniversaire de Jimi Hendrix: une prestation d’envergure dans un grand espace public.

Vous êtes guitariste et aimeriez vous joindre à l’ensemble? Contactez-nous au media@timbrady.ca.

Notes du directeur artistique, Tim Brady

Je joue de la guitare depuis 1967; je joue de la guitare électrique depuis 1972. Mon intérêt pour l’instrument est vraiment né le 9 février 1964, quand j’ai vu les Beatles à l’émission d’Ed Sullivan. La guitare (la musique!) existe pour nous rendre heureux, triste, contemplatif, extatique… Tout simplement, la musique ne nous laisse jamais indifférents. Selon deux légendaires dessinateurs de guitares, Robert Godin et Paul Reed Smith (mes préférés), on ne peut jamais être triste si on a une guitare dans les mains. Il n’y a là aucun doute: c’est un «instrument de bonheur», d’où notre nom, «Instruments of Happiness».

Depuis 1984, je développe une nouvelle approche à la guitare électrique en tant que compositeur et guitariste. Sans renier le jazz, le blues, le rock et le bruitisme, qui en constituent les fondements, cette approche vise à repousser les limites de l’instrument en incorporant la musique de chambre, l’électroacoustique, la musique orchestrale, etc. Instruments of Happiness est, en partie, l’aboutissement de cette vision.

Tim Brady