Ignaz Schick

Ignaz Schick a étudié le saxophone dans sa jeunesse et joué avec des groupes de free jazz et de rock d’avant-garde. Parallèlement, les magnétophones multipistes, les tourne-disques et les boîtes d’effets l’obsédaient. Il a donc commencé à expérimenter avec divers instruments et dispositifs sonores. Il a brièvement étudié à l’Académie des Beaux-Arts de Munich après le collège, puis il a été l’assistant du compositeur contemporain Josef Anton Riedl pendant plusieurs années

Depuis 1995, il vit et travaille à Berlin, où il a joint ses forces à la «Nouvelle vague berlinoise» et au courant de «musique en temps réel». Depuis le milieu des années 90, il se concentre presque exclusivement sur l’électronique en direct. Après avoir éprouvé plusieurs instrumentations (échantillonneurs physiques et logiciels, traitement de signal, micros contacts, sons trouvés, etc.), il a élaboré sa propre installation électroacoustique qu’il appelle «surfaces rotatives». Divers objets et matériaux (bois, métal, plastique, papier, archets, cymbales) sont joués directement sur le plateau rotatif du tourne-disque, en utilisant simplement un petit microphone à condensateur pour amplifier les vibrations. Ce système lui permet de toucher à divers styles de musique expérimentale contemporaine, du réductionnisme extrême à la musique ambiante, industrielle ou concrète, sans oublier l’électronica et le bruitisme. Outre son contexte préféré - la confrontation directe en duo avec Chris Abrahams, Phil DurrantMartin Tétreault ou Sabine Vogel - il a cofondé différents ensembles, dont Perlonex, Snake Figures Arkestra, Phosphor, Blind Snakes et Decollage

Il a travaillé avec de nombreux artistes de stature internationale (dont Don Cherry et Charlemagne Palestine) et tourné dans les clubs et festivals de l’Europe de l’Est et de l’Ouest, des États-Unis, de la Russie et des Balkans. Il a publié maints disques sous étiquette Zarek, Edition Zangi, edition x, Irrah, Potlatch, Bad Alchemy, Charhizma, Staalplaat, Nexsound, Non Visual Objects, Improvised Music From Japan et Absinth. Il a participé à des émissions radiophoniques et des productions de l’ORF-Kunstradio, ORF-Zeitton, BR2, DLR, DLF, WDR3 et DRS2.

Enfin, depuis le début des années 90, il a été commissaire de plusieurs festivals de musique expérimentale (FAM, Erase & Reset, Time Shifts).