News Item

La musique des yeux

Réjean Beaucage
Monday, October 2, 2017

C’est dans la peinture et les écrits du peintre russe Vassily Kandinsky (1866-1944) que l’hyper-flûtiste Cléo Palacio-Quintin a puisé l’inspiration pour une suite de 14 compositions et improvisations qui mêlent musiques instrumentales et électroacoustiques. L’un des premiers à s’exprimer par la peinture abstraite, Kandinsky le faisait aussi par la poésie (il disait qu’il aimait «changer d’instrument»). Il a publié quelques-uns de ses textes dans un recueil de 1913 qui s’intitule Klänge (Résonances).

Cléo Palacio-Quintin travaille au développement de son instrument, l’hyper-flûte (une flûte traversière augmentée de traitements électroniques interactifs) depuis près de 20 ans. Première femme à avoir obtenu un Doctorat en composition électroacoustique de l’Université de Montréal, son travail a également été reconnu par le Conseil québécois de la musique, qui la désignait compositrice de l’année pour la saison 2010-11.

Appuyée par des projections, mais aussi par la violoncelliste Émilie Girard-Charest et par la percussionniste Barah Héon-Morissette, la compositrice transmettra sa propre vision de l’œuvre du peintre à travers sa musique, devenant une interface capable de traduire l’abstraction visuelle et poétique en sons organisés, tout comme elle est l’intermédiaire entre la froideur technologique et la sensualité du souffle.

La discussion pré-concert tournera autour des rapports possibles entre peinture et musique.