News Item

Le Vivier à la bibliothèque Saint-Sulpice

Danielle Palardy Roger
Friday, April 23, 2010

Le 23 avril dernier, au cours d’une conférence de presse qui s’est déroulée à la bibliothèque Saint-Sulpice, la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF), Madame Christine St-Pierre, annonçait un accord de principe pour l’occupation officielle de la bibliothèque Saint-Sulpice par Le Vivier.

Avec cette annonce du Vivier au Saint-Sulpice, le paysage des musiques de création vient de changer radicalement! À partir d’aujourd’hui, une ère nouvelle vient de s’ouvrir.

Merci à Madame St-Pierre de croire en nous et de nous offrir ce «joyau»!

Avec un lieu identitaire aussi fort et aussi ancré dans notre histoire, les musiques nouvelles ont maintenant à Montréal un pôle d’attraction qui rayonnera dans le monde et qui fera le bonheur non seulement des créateurs d’ici, mais aussi de nos publics… et assurément de nos nouveaux publics!

Car, oui c’est vrai, nous avons maintenant et enfin pignon sur rue! et quel pignon!

La nouvelle vocation de la bibliothèque Saint-Sulpice est dorénavant de faire rayonner la musique de création. Ce sera un lieu ouvert au public; un lieu entièrement dédié à la diffusion, à la médiation et à l’amélioration de notre pratique. Probablement le premier au Québec et même au Canada…

Animé par la présence et les activités de nos créateurs et de nos créatrices, nous représenterons une véritable ruche dont le bourdonnement jaillira sur la scène internationale.

Le Vivier insufflera une nouvelle vie culturelle à ce bijou architectural.

Et nous proposons avec ce vaste projet, d’illustrer à Montréal ce qu’est le concept de «patrimoine contemporain».

Quelle fantastique victoire pour nous qui allons justement, l’an prochain, célébrer le Cinquantième anniversaire de la Semaine internationale de la musique actuelle, un festival organisé en 1961 par l’illustre compositeur Pierre Mercure et qui représente pour notre milieu l’événement fondateur.

Musique contemporaine, électroacoustique et actuelle, nous sommes réunis pour faire entendre nos musiques, autant celles de nos créateurs aguerris que celle de notre talentueuse relève. Le public entendra sonner et résonner nos œuvres, jouées par des interprètes virtuoses et innovateurs car la bibliothèque Saint-Sulpice est désormais la place des musiques nouvelles.

Extraits du discours prononcé le 23 avril 2010 à la bibliothèque Saint-Sulpice par la présidente du Vivier Danielle Palardy Roger