Nouvelle

Portrait: Marie-Hélène da Silva

Jeudi 3 décembre 2015

«Ouvrir les écoutilles musicales des enfants», voilà le véritable leitmotiv de la passionnée qu’est Marie-Hélène da Silva, directrice artistique du Moulin à Musique.

Emplie de fraîcheur, de tendresse et de dévouement, Marie-Hélène se définit d’emblée comme une femme de scène, qu’il s’agisse de théâtre, de musique ou de l’amalgame des deux pratiques indissociables de sa vie d’artiste. Elle reconnaît que le mariage de ces deux disciplines, bien que par moment plus difficile, réside indéniablement à la source même de son identité, l’ayant toujours nourrie d’un environnement fertile et enrichissant.

Issue d’une famille qui l’a initiée dès son plus jeune âge à développer une sensibilité artistique, elle se souvient avoir pourtant commencé tard le violon, ce fidèle ami qui l’accompagne maintenant dans nombre de ses créations. C’est à 11 ans que cette révélation musicale s’impose à elle, quelques années avant la décision de faire des arts de la scène sa priorité, traçant ce qui laisse présager une vie entièrement dévouée à l’art sous ses multiples incarnations.

«Le théâtre c’est la vie et ça ne se passe pas toujours à l’école, la vie.» confie-t-elle, en ajoutant qu’effectivement, certains enfants ne trouvent parfois pas leur place sur les bancs d’école. Toute la fine articulation de la musique, du théâtre et de la pédagogie au sein des spectacles et des différentes activités du Moulin à Musique reçoit justement beaucoup d’écho de la part des enfants en milieu scolaire. S’ils forment un public si attentif et réceptif, selon elle, c’est précisément parce qu’à ces âges-là, les enfants ne sont pas emplis de préjugés envers les formes de musiques contemporaines ou alternatives. «J’ai toujours eu cette sensibilité et cet intérêt pour les enfants, toujours. Ils sont fascinants et intelligents; ils ont comme des antennes qui leur permettent de tant comprendre!»

L’impulsion et le désir de préserver les chansons de son enfance résident au cœur de ce qui devient, au fil des années, un organisme que Marie-Hélène et ses comparses font évoluer de manière toujours évocatrice. Si le Moulin à Musique occupe maintenant une place de choix dans le paysage musical québécois, c’est bien parce qu’il réussit sans cesse à se renouveler, n’hésitant pas puiser son inspiration hors des sentiers battus. Sans crainte des préjugés et des frontières, Marie-Hélène aime à créer à partir de coups de cœur et de rencontres inspirantes.

Après 35 années d’accomplissement, levons notre chapeau au Moulin à Musique, qui crée encore avec autant de passion, pour faire vibrer la musique chez les tout-petits. À voir les étoiles dans les yeux des enfants, on ne peut que souhaiter la poursuite d’une si belle aventure!