Nouvelle

Portrait: Samuel Lalande-Markon

Mardi 2 septembre 2014

Directeur général et artistique de Magnitude6.

Membre corporatif «relève» de Le Vivier.

«En sport, on apprend à vivre avec l’incertitude, comme pour l’interprète il faut aller au fond des choses sans se brûler et en apprenant à se discipliner, à donner le maximum, mais tout en étant capable de finir cette longue distance».

Pour Samuel Lalande-Markon, interpréter une partition demande le même courage que de traverser le Canada et les États-Unis à vélo. Deux exploits qu’il a déjà réalisés. Il y a en ce beau jeune homme la volonté d’aller au delà du perfectionnement, d’être dans l’action. C’est avec cette même passion de vivre qu’est né Magnitude6, une initiative de Samuel dont l’enthousiasme emmène avec lui cinq autres musiciens. Il est au début de la vingtaine lorsqu’il devient directeur général et artistique de l’ensemble. Années mouvementées puisqu’il obtient en 2010 un Professional Studies Diploma en interprétation de Mannes College (NY), après son baccalauréat en interprétation de l’Université de Montréal. En 2013 il complète des études en gestion d’organismes culturels à HEC.

Assoiffé de découverte, Samuel touche à tout. Explorateur, il invente d’autres règles du jeu, se démarque. Avec lui, la musique sort de son canevas habituel et découvre de nouveaux espaces. Le directeur artistique a une attirance pour les collaborations inusités et les créations in situ, l’ensemble est allé jusqu’à jouer dans une caverne! Depuis sa fondation en 2010, Magnitude6 a réalisé une dizaine de productions et créé une vingtaine d’œuvres composées ou arrangées à son intention, avec comme politique le métissage des formes.

Il est difficile pour les artistes de la relève de se faire une place au milieu de la notoriété des organismes bien établis. Samuel refuse d’abdiquer devant cette dure réalité. Il va au front. Il trouve des façons de se démarquer. Il puise l’expérience où il peut et n’hésite pas à se remettre en question. Ce qui fait à la fois la force et la fraicheur de l’ensemble. Tout comme l’explorateur, les axes de Samuel sont flexibles, plusieurs chemins mènent au but, mais ils convergent en une direction: la destination. Cette attitude fonceuse fait de Magnitude6 un ensemble très prometteur et déjà reconnu dans le milieu musical.