Nouvelle

Portrait: Marc-Olivier Lamontagne

Jeudi 9 janvier 2014

Président — Codes d’accès.

«J’entends parler de Codes d’accès depuis l’adolescence, j’y ai présenté mes premiers projets et ç’a vraiment été l’endroit qui m’a permis de lancer ma carrière.» — Marc-Olivier Lamontagne

Marc-Olivier Lamontagne est le parfait musicien d’ensemble: discret comme sa guitare classique, mais d’une efficacité redoutable. Il va son petit bonhomme de chemin et si l’on ne lui porte pas attention, il peut passer sans qu’on le remarque. C’est tout l’opposé de son identité de musicien: performeur reconnu, musicien en demande, il est partout! Président de Codes d’accès depuis l’an dernier, membre fondateur de l’iconoclaste Ensemble La Machine, directeur artistique de l’encore plus étrange Ensemble Punctum (guitare, clavecin, harpe, contrebasse, cymbalum), il se retrouve également invité à jouer avec l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+), le Quatuor Bozzini, Quasar, le Nouvel Ensemble Moderne, Chants Libres, l’Orchestre 21 et bien d’autres.

«On recherche les gens qui vont proposer quelque chose de spécial pour faire en sorte que le futur de la musique contemporaine soit riche» — Marc-Olivier Lamontagne

Il se passionne pour la musique d’aujourd’hui et incarne la vitalité artistique de la relève des musiques nouvelles. Ce n’est pas un hasard s’il se retrouve à la présidence de Codes d’accès. Depuis toujours, cet organisme unique est l’incubateur de grands talents. Hautement démocratique et destiné uniquement à la relève, cet organisme est une porte d’entrée pour les musiciens, ensembles et compositeurs qui souhaitent réaliser leurs projets. Et les mots sont bien choisis: c’est par l’appel de projet «PORTAIL» que les membres soumettent leur plan et c’est «Codes d’accès» qui peut leur fournir une des clefs du succès!

Codes d’accès est bien plus qu’une porte d’entrée, c’est un organisme de diffusion de concert créé et dirigé par et pour les artistes de la relève, une communauté qui favorise la création depuis 1985 et qui, d’une certaine façon, ressemble beaucoup au Vivier par sa mission et ses activités. «C’est un milieu foisonnant», conclut Marc-Olivier avec enthousiasme.