Biographie

André Hamel

Né en 1955, André Hamel est actif comme compositeur depuis le milieu des années 80. Il s’intéresse autant à la création qu’à ses conditions de production. En 1985, avec d’autres musiciens, il fondait la Société des concerts alternatifs du Québec (aujourd’hui Codes d’Accès) dont il fut président de 1987 à 1990 et membre du conseil d’administration jusqu’en 1996. À titre de chargé de projet, il a travaillé, pour Codes d’Accès, à la conception et à la mise sur pied de l’événement Musiques-échange Québec-Belgique 1996. Il siègera sur le conseil régional du Centre de musique canadienne de 2004 à 2007, Membre du comité artistique de la Société de musique contemporaine du Québec depuis septembre 2000, il occupera également un poste au sein de son conseil d’administration de 2009 à tout récemment. Il a participé à plusieurs jurys dont le jury du Prix Flandre-Québec pour la musique contemporaine (2006 et 2007).

En 1992, en compagnie d’Alain Lalonde et d’Alain Dauphinais, il fondait Espaces sonores illimités (ESI), un collectif voué à la spatialisation musicale dont il est toujours membre.

André Hamel a vu ses œuvres exécutées ici et à l’étranger. On lui a également attribué plusieurs prix et distinctions parmi lesquels le prestigieux prix de composition Serge-Garant pour l’ensemble de son œuvre (Fondation Émile-Nelligan — 2012), le 2e prix ex-æquo au Concours collégien de musique contemporaine 2009 pour son œuvre pour quatuor de saxophones et traitement numérique Brumes matinales et textures urbaines., le Prix Joseph-S.-Stauffer (Conseil des Arts du Canada — 2000), le prix Opus de la Création de l’année en 1998 pour In auditorium (Conseil québécois de la Musique) ainsi qu’une mention spéciale au Concours international de composition Goffredo Petrassi (Fondation Arturo Toscanini, Parme, Italie — 1997).

Le spectacle multidisciplinaire Urnos, pour lequel il a entièrement écrit la musique, fut récompensé par le prix Opus du concert de l’année 2010-2011 dans la catégorie Musiques actuelle, électroacoustique (Conseil québécois de la Musique). En juin 2007, son octuor de saxophones, À huit, était choisi parmi les œuvres recommandées à la Tribune internationale des compositeurs de l’Unesco. Un disque entièrement consacré à sa musique, La trilogie du presto (Atma), lancé en 2007 et pour lequel il fut producteur, a été en nomination pour un prix Opus (2006-2007). Du 1er juillet au 31 décembre 2003, André Hamel a bénéficié d’une résidence au Studio du Québec à New York.

Outre le spectacle Urnos mentionné plus haut, il a participé ces dernières années à plusieurs projets collectifs d’envergure dont Fanfare in situ pour trois percussionnistes et 50 cuivres et saxophones (événement Nuit blanche sur Tableau noir), l’événement Spatio lumino présenté par Espaces sonores illimité (ESI) en ouverture du festival MNM 2007, le jardin sonore le Sonarium (Flora — 2006), Musiques au fil de l’eau, une descente de rivière musicalisée (ESI, Fondation Derouin, Val-David — 2006), la Symphonie des Éléments (MNM — 2005), Fanfares (FIMAV, ESI — 2005) ainsi que la Symphonie du Millénaire (SMCQ — mai 2000) pour ne nommer que ceux là.

André Hamel est présentement enseignant en composition et en formation auditive au CEGEP Marie-Victorin (Montréal). Il a récemment entrepris un doctorat en composition à l’Université de Montréal.

[v-13]